Conférence: Réalités criminologiques et roman policier

19-10-2018 14:30 - 16:30
Josée Montion
Phone: 06 87 62 71 02
Salle de Loupes
Address: 16 Chemin de l'Église, 33370 Loupes, France

Vendredi 19 octobre 2018

 

Autopsie de la pensée criminelle
Où commence la culpabilité,
dans la fiction ou la réalité ?

Selon Ahmed Salma Rushdie, écrivain britannique d’origine indienne,

“Le rôle de la fiction est de créer des mondes imaginés, que les lecteurs aiment habiter et qui les poussent à penser leurs propres vies”
Accros à ces innombrables séries policières romancées ou portées à l’écran, le criminel cherche toujours à s’identifier aux personnages du scénario pour imaginer telle ou telle autre terme: « Si l’assassin avait agit autrement, il aurait peut-être commis le crime parfait ».
De la seule pensée criminelle issue d’une fiction, il mettra tout en œuvre pour en faire une réalité et passer à l’acte. Mûrement réfléchie, il cherchera le meilleur moyen de commettre son méfait en modifiant la fiction dans le but d’échapper aux poursuites judiciaires. C’est alors que la réalité dépasse la fiction, dixit l’écrivain espagnol Carlos Zanon :
« La réalité a dépassé la fiction. Ensuite, c’est la fiction qui a dépassé la réalité et, à partir de là, tout n’est devenu qu’une copie d’une copie dont on a oublié l’original.
Ce phénomène sans fin, fiction/réalité ou réalité/fiction doit nous interpeller sur la culpabilité de la pensée criminelle. Doit-on prendre en compte l’idée imaginative de l’auteur de la fiction ou se limiter à la seule pensée de l’auteur de l’acte accompli.

 

Par Jacques Bersier,

lieutenant honoraire de gendarmerie

14 H 30 Salle de Loupes

Attention changement de salle

Renseignements : Josée Montion 06 87 62 71 02